C2C Zénith

C2C au Zénith de Paris le 1er mars 2013

Posté par dans Concert

Il est loin le temps des trois vinyls Flyin’ Saucer, séries de beat pour DJs, qui maintenant doivent être des pièces de collection.
Il est loin le temps du premier championnat DMC remporté en 2004, puis des trois suivants, record mondial à l’époque… dans la quasi indifférence générale.
Il est loin le temps où je disais « écoutez le DJ set de Coup 2 Cross, écoutez l’album d’Hocus Pocus ces gars vont percer vous verrez. ». <= petite auto-satisfaction d’un « vieux-de-la-vielle-qui-s’y-connait-en-musique ». Vous pouvez me huer. >_<

Maintenant, je sors de la bouche de métro et prends la petite allée pavée qui se dirige vers la salle de concert. Concert qui fait parti d’une tournée des Zénith de France dont deux soirs de suite à Paris. Celui-ci est le second.

Entre-temps, il y eut l’EP Down The Road puis l’album Tetra. Une rafle aux Victoires de la Musique (même si à mes yeux ça a peu d’importance musicalement). Et bien entendu un enchaînement de tournées, de dates, de concerts, de festivals, de live, dont un soir, il y a plus d’un an où j’ai fait un compte-rendu que vous pouvez lire ici.

J’arrive aux alentours de 20h, les portes sont déjà ouvertes, une grosse partie du public est déjà à l’intérieur et la première partie, le groupe Dtwice, commence déjà son dernier titre, arf ! Pour tout avouer, je ne vais pas avoir d’insurmontables regrets de l’avoir raté. Pour ce que j’ai écouté leur musique est un Rock à influence Électro. C’est pêchu, authentique et bien joué mais ça me laisse de marbre. Je n’y peux rien, peu de morceaux de Rock me font frémir, ça reste un mystère que je ne m’expliquent pas. Heureusement pour eux, ils ont eu un bon accueil du public. Je suis étonné d’une première partie assez décalée par rapport à C2C. Un peu paranoïaque j’ai peur que le succès ou l’influence de personnes extérieures viennent altérer leur engagement musical.
Il n’en est rien, Dtwice est le nouveau projet de David Darricarrère, le chanteur du groupe nantais de Soul/Trip-Hop Smooth, qu’il mène en parallèle. Et oui, C2C ont pris l’habitude de supporter la scène d’où ils proviennent. Beat Torrent avait déjà remixé un titre de Dtwice, voilà que C2C leur propose la première partie du concert. C’est bien fait pour moi qui voit le mal partout.

Après une petite demi-heure et des bandes annonces de films projetées sur le grand écran du Zénith (va falloir s’y habituer), le concert peut commencer dans une ambiance de folie. Le début est similaire au concert d’il y a un an (vous pouvez toujours cliquer sur le lien du compte-rendu ci-avant), à savoir les quatre DJ/musiciens sur une estrade, chacun une table à roulette avec sa platine et devant un écran de LED d’où sont affichées des animations, contrôlées par la musique, sur le thèmes de figures géométriques, ce qui enrichi le live. Voir autant de monde assister à ça, on se dit que C2C a le mérite de populariser les platines comme des instruments à part entière et c’est déjà beaucoup. Par contre au niveau musicale il y a peu de variation par rapport au concert précédent, les versions albums sont agrémentées par quelques scratchs supplémentaires mais rien de fou.

Vous allez me dire que je suis qu’un pauvre aigri et vous n’auriez pas totalement tord mais cette aigreur est un peu due au public. Point de généralisation, le public est surchauffé, motivé, il supporte le groupe et amène beaucoup d’ambiance. Cependant je trouve quelques énergumènes que j’avais déjà croisé au premier concert, les premiers bad trip se collant totalement stone, les personnes qui parlent entre potes, et tournent carrément le dos à la scène, ceux qui se prennent moultes fois en photo pour poster sur leur mur qu’ils y étaient (ouais mais qu’ont-ils vu ?) et je vois des jeunes gars se la péter en lunette noire… mais ouate tseu pheuque ! Bref, c’est la rançon de la gloire, qui dit populaire dit populace. Mais la prochaine fois je me tâterais pour les places assises, moche.

Le concert file, les morceau s’enchaînent, tout est millimétré et je me demande si C2C va rester sur cette vague Électro ou vais-je retrouver un jour le Hocus Pocus de 73 Touches. Je continue mes interrogations de vieux réac’ lorsque deux batteurs-percussionnistes, Ant1 d’Hocus Pocus et Josselin Quentin de Tribeca, se placent de chaque côté de la scène derrières leur batteries.
Note pour les batteurs : des futs transparents en acrylique sans peaux de résonnance, heureusement qu’elles étaient trigger.
Rectificatif : il y avait bien des peaux de résonnance et les batteries n’étaient pas triggers (cf. commentaire de Saint-Jean Antoine). Mea Culpa.

Les deux musiciens sont là pour renforcer le beat et apporter quelques sonorités supplémentaires. Je me dis que ça serait peut-être intéressant d’aller dans cette voie en mélangeant un peu plus les platines aux autres instruments. Et là, derrière le groupe en hauteur, que vois-je ? Une section cuivre avec trombone, trompette et saxophone. Cette fois-ci ce n’est plus juste du support mais de la mélodie supplémentaire. J’ai vécu ce moment précis comme historique. Au départ les DJs lançaient les instrus pour les MCs (Public Enemy, GangStarr, Run DMC…), puis il y avaient les DJs qui faisaient parti d’un groupe et agrémentaient de quelques scratchs (The Roots, Hocus Pocus, Jamiroquai [et oui!]…), ensuite on a eu les équipes de DJs qui créaient de la musique avec leur seules platines (Birdy Nam Nam, C2C…), or là nous avons autre chose : des platines jouent un rôle centrale et sont épaulées par d’autres instruments « classiques ». Je l’écris, je le signe et je l’assume : C2C fait avancer la Musique.

Chanceux que nous sommes, le « Onandon crew » a l’habitude d’inviter beaucoup de monde pour les dates parisiennes, ce concert ne déroge pas à la règle. Nous voyons Rita J et Eva du groupe (encore) nantais Moogaï pour le titre Kings Season, Mauikai de Backpack Jax (Nantes) et Pigeon John viennent sur Because Of You et le grand Olivier Daysoul chante sur Who Are You. Puis il y a des reprises de Beastie Boys, Run DMC et le Superstition de Stevie Wonder. Turnabilism, Instruments, chant, rap, nous avons tout.

Pas tout à fait, C2C peut avoir une renommée grandissante (bientôt mondiale avec la tournée internationale), ils prennent davantage de risque ou plutôt ils sont en recherche permanente. Pour preuve voici que Kandia Kora arrive sur scène avec son kora (instrument africain) justement. Et Djoss du groupe (toujours) nantais Tribeqa l’accompagne avec son balafon. Incongrue l’alliance de platines modernes et d’instruments traditionnels, dits « ethniques » ? Non, absolument pas, ça se marie merveilleusement bien et c’est dans le métissage de plusieurs influences que nous obtenons la quintessence de la Musique. Oui, je deviens lyrique, exalté, élogieux. Ce que je vois me fais perdre toute mon aigreur et tout mon scepticisme.

Par la suite, le quatuor revient à la configuration initiale, se déplaçant grâce aux roulettes de leur tables, ils créent une battle Beat Torrent versus Hocus Pocus ce qui donne la possibilité d’interagir avec le public. Enfin ils ressortent le DJ set DMC 2005, le meilleur pour beaucoup, du moins le plus musical. Je pense que c’est à ce moment là que le déclic vint et qu’ils s’aperçurent du potentiel musicale et mélodique des platines. Puis après quelques morceaux le concert se termine avec la révérence de toute l’équipe sur scène et l’ovation du public dans la fosse et dans les tribunes.

Que dire de plus ?

DJ Atom, DJ Greem, DJ Pfel, 20Syl, merci, vous êtes GRANDS.

C2C Zénith 2

Dans le même délire...
Hocus Pocus @ Zénith de Paris le 13 octobre 2010
Dibia$e : Live In Montreal (July 2011)
Le nouvel album d'AM &amp; Shawn Lee en téléch...
La première soirée Ness Radio, c'est le samedi 9 j...
Caravan Palace live - Le Prisme SQY - 25 Octobre 2...

4 Commentaires Voyons voir ce qu'en pensent les autres!

  1. Jusqu’à la photo, c’est SUPER
    Cordialement

  2. hahaha tu m’as tué avec ta « Note pour les batteurs »… :D
    Je te cite: « des fûts transparents en acrylique sans peaux de résonance, heureusement qu’elles étaient trigger. »

  3. Bonjour,
    Je me permets d’intervenir car nous avons les peaux de résonance, et nous n’avons aucun triggers…
    A bon entendeur.

    • Mo' Sound (Auteur)

      Oups, mes yeux m’ont fait un mauvais tour. Je viens de faire un rectificatif. Merci d’avoir apporté plus de précisions. ^^

Laisser un Commentaire Hey! c'est le moment de donner ton avis...

Commentaires récents

  • Geraldine { It's always a relief when someone with obvious exepstire answers. Thanks! } – août 18, 12:30
  • Morgane { C'est quoi EXACTEMENT comme genre de musique s'il vous plaît ? } – juil 09, 2:30
  • Eargasmic { Dans le même genre mais avec une selection un peu plus pointue et plus orientée Hip-Hop il y a aussi Eargasmic, n'hésitez pas à aller... } – juin 22, 9:37
  • marc { Pour les fans de sons posé pas connu je vous conseil une chaîne que j'ai découvert depuis peu qui s'apelle PLM. https://www.youtube.com/user/poseylamusique https://www.facebook.com/poseylamusique Bonne écoute } – mai 03, 1:16
  • yahia smail { nous lui demandons et la grande patience à sa famille la rahma du dieu } – fév 05, 8:16
  • kensaye { Ca défonce! Bien trouvé mec! } – jan 09, 10:07

Catégories

Archives

Suivez-nous ! / Follow us !